mardi 1 octobre 2013

LA VALLS DES POPULISTES




En 2002, lors de l'élection présidentielle qui vit le FN parvenir au deuxième tour, je fus de ceux qui pensa qu'il valait mieux affronter cette tendance raciste qui s'immisçait dans notre pourtant pays laïque plutôt que de l'escamoter en votant Chirac.


Ce dernier avait clairement fait la danse du FN, la danse de la haine pour orienter le débat vers l'extrême droite et ainsi être réélu. Cela était alors trop facile : moins d'un an après les attentats du 11 septembre 2001, les Français voyaient des islamistes de partout. Il suffisait de titiller leur fibre raciste pour s'assurer la victoire. Ma crainte, alors, en votant Chirac massivement était que l'on occulte le vrai problème.



Pour faire détourner les regards de l'incompétence et de la délinquance de nos hommes politiques, il fallait présenter aux Français un ennemi, un danger pour notre sécurité. Chirac ne pouvait se reposer sur son bilan catastrophique ni plus sur toutes les affaires judiciaires qui le poursuivaient. Il mit alors en avant l'insécurité et l'incapacité de la gauche à traiter ce problème. Cela fonctionna à merveille, le FN se retrouva au second tour.



Je savais alors que le populisme, cette danse du FN, avait de beaux jours devant lui. J'espérais qu'avec l'éviction de Sarko, cela allait prendre fin mais notre gouvernement pourtant de gauche, reprend cette valls des populistes pour donner là encore du relief au FN et lui permettre de damer le pion à l'UMP. Dés lors, je ne vois qu'une solution, histoire de régler le problème une bonne fois pour toute : puisque les Français ne se cachent plus pour clamer leur racisme, leur intolérance rampante, leur fierté de collabo... Eh bien soit, donnons leur du régime de Vichy, mettons le FN au pouvoir, nous verrons le résultat. Peut-être comprendront-ils que le problème est ailleurs et que le fascisme n'est pas une solution.


La pyramide de Maslow, que nos cyniques dirigeants doivent bien connaître, explique assez simplement qu'après les besoins physiologiques élémentaires, manger, boire, se loger... Le chaland a besoin avant tout de sécurité. Mais alors que pour une partie importante d'entre nous les besoins élémentaires ne sont pas garantis et qu'il y une insécurité chronique pour notre travail, nos acquis sociaux et matériels, une partie importante de la population voient dans l'islam, dans les Roms, dans tous ces petits détails de notre environnement quotidien, la source principale d'insécurité... Il n'en faut pas plus pour que les apprentis fascistes qui nous dirigent fassent des Roms, un des problèmes les plus importants à régler...



Je ne nie pas qu'il y ait un problème. Je dirais même que je suis très content que l'on en parle. Je suis le premier offusqué lorsque je vois une mère avec un nourrisson de 6 mois à peine faire la manche dans le métro parisien. Je suis énervé de voir ces enfants battre le pavé pour quémander quelques pièces de manières parfois discourtoises au lieu d'aller à l'école. D'ailleurs, je donne assez facilement des pièces à nos bons vieux clochards, mais aux Roms, je préfère acheter à manger, conscient que des mafias peuvent se cacher derrière cette misère inhumaine...



Mais il se trouve que je suis tombé amoureux des pays de l'est. C'est pourquoi j'ai beaucoup voyagé dans ces pays et c'est là que j'ai découvert la réalité : ce que vivent les Roms en Roumanie, en Bulgarie, en Hongrie... Bref dans les pays de l'ex-bloc soviétique, ce que l'on fait vivre à cette communauté est inhumain et s'apparente très largement à ce qu'on y a fait vivre aux Juifs au vingtième siècle. D'ailleurs, je rappelle, alors qu'il est de bon goût de se remémorer la Shoa à tout va, que les populations tsiganes ont été aussi la cible de Staline et de Hitler.



Entre deux enfers, je choisirais le moindre. C'est pour cela que les familles Roms font tout ce qu'elles peuvent pour s'exiler en Europe de l'Ouest et notamment en France, car malgré l'accueil infecte qu'on leur réserve et bien cela reste plus supportable que ce qu'elles vivent dans ce que l'héritier de Sarko appelle leur pays. Je vous invite Mr Valls à vous rendre en Hongrie où officie un Tyran nommé Viktor Orban qui parque les Roms dans des camps de concentration, je vous invite après avoir vu Buda puis Pest que sépare le Danube, à aller dans la banlieue pour voir les monticules d'ordures dans lesquels on loge ces familles. Je vous invite à aller à Bucarest, à Sofia, vous ferez le même constat que moi : même les rats ne sont pas traités de la sorte !



Vous avez perdu une première occasion de la fermer Monsieur le sinistre de l'intérieur : les Roms n'ont en l'état aucune vocation à rentrer dans ce que vous appelez leur pays qui au demeurant, deuxième occasion de la fermer, dépasse de loin la frontière de la Roumanie et de la Bulgarie. En effet, Hitler et Staline, avant vous et Viktor Orban, en avaient fait le bouc émissaire de leur incompétente soif de pouvoir ce qui avait poussé ces communautés à se disperser dans toute l'Europe de l'Est.



Ensuite, je vous dirai "Mr qui confond sa gauche et son extrême droite", que ce problème est avant tout un problème très localisé que l'on rencontre surtout dans les grandes agglomérations et qu'il me semble qu'il y a bien d'autres problèmes bien plus urgents à régler. Mais bien sur, suis-je sot : vous n'allez pas parler du coût de la vie et des impôts de plus en plus difficiles à assumer même pour les honnêtes travailleurs qui bientôt devront disputer aux Roms leur squattes... Attention au train auquel vous ruiner la France, le français de base qui se fait l'écho de votre bêtise aura peut-être besoin des Roms pour apprendre à se loger et à manger sans le sous.



Mais vous, à la manière de Nagy Bocsa dernier, vous préférez faire le buzz en dénonçant des populations qui sont pourtant victimes de notre indifférence et cela en vous présentant, à l'instar de l'autre détrousseur, en héros chevalier qui n'a pas peur de dire la vérité au Français... Sa vérité, une vérité de café du comptoir, la vérité du gars qui bat sa femme, boit les salaires et bourré, se met à théoriser sur le mal-être de la France qui doit travailler plus pour boire moins à cause des immigrés, de l'islam et des Roms.



Si vous aviez un tant soit peu de courage Monsieur Valls, vous feriez en sorte que cette communauté puisse effectivement rentrer chez elle, en Roumanie, en Bulgarie, en Hongrie, en Slovaquie... Dans des conditions décentes, avec la possibilité de se loger, de manger, de travailler. Mais pour cela, il vous faudrait taper du poing sur la table à Bruxelles, mais aussi à Sofia, à Bucarest et à Budapest...Mort de lol, vous n'êtes pas assez bien membré, pas assez couillu pour expliquer à Viktor Orban qu'il n'a pas le droit de faire subir aux Roms ce qu'Hitler faisait subir aux Juifs. Alors même que la Commission européenne a condamné à maintes reprises ces agissements... C'est tellement plus facile et courageux de montrer du doigt des populations que l'on devrait aider...



Enfin, encore une occasion de la fermer : vous estimez que les Roms n'ont pas envie de s'intégrer et que leur mode de vie est trop différent du nôtre. Je vous propose alors une expérience : prenez des familles Roms, donner leur un travail, un logement décent et de quoi se socialiser et nous verrons s'ils n'ont pas vocation à s'intégrer. Je connais déjà le résultat et les exemples sont nombreux. Je parie même que ces familles réussiront mieux que beaucoup d'entre nous. Vous dites donc encore une fois de la merde ! Mais bon si la merde, ça marche bien pour les municipales, on ne pourra pas vous le reprocher. Parce qu'il est vrai que le français est de plus en plus débile et donc de plus en plus raciste ( il suffit de voir l'audience de certaines émissions qui donne envie de défoncer son poste). On ne donne pas du caviar à des cochons !



C'est bien de toi dont je parle, mon cher con citoyen, toi qui laisses tes ordures en vrac sur la chaussée alors que l'on paye des services d'enlèvement d'ordure ménagère et qui lorsqu'il voit des Roms débarrasser intelligemment ses ordures, cries à l'invasion. Toi qui depuis trop longtemps préfère tirer sur les voleurs d'étalages plutôt que de te révolter contre les braqueurs d'État qui nous dirigent. Toi qui me donnes l'envie de voter Front National pour que l'on règle le problème une bonne fois pour toute...